Menu
location-icon
Votre chantier
agence
Nos agences
closeMobileSearchButton
Que recherchez-vous ?

Comment réaliser le clos couvert d'un bâtiment ?

Comment réaliser le clos couvert d'un bâtiment ?
Comment mettre un bâtiment hors d’eau et hors d’air ? Kiloutou vous explique tout, grâce à l’exemple de la construction de son siège.</strong>

Comment mettre un bâtiment hors d’eau et hors d’air ? Kiloutou vous explique tout, grâce à l’exemple de la construction de son siège.

Après l’étape de la construction du plancher et des murs, Kiloutou vous accompagne dans une nouvelle étape de votre chantier : effectuer le clos couvert d’un bâtiment. Cela consiste à mettre le bâtiment hors d’eau en effectuant la pose des ouvrages de couverture, la mise en œuvre des menuiseries et la réalisation des parements extérieurs.

Construction du clos couvert : les ouvrages de couvertures

Le clos et le couvert d’une maison : définition

L’expression « clos couvert » résume la protection des bâtiments, maisons, immeubles… contre les intempéries à travers

  • les couvertures de toutes natures,
  • les toitures terrasses incluant un complexe isolation-étanchéité,
  • les menuiseries,
  • les revêtements de façades et parements extérieurs.

Installation du chantier

Il est essentiel de débuter par la réalisation des couvertures pour mettre la construction ou la maison hors d’eau. Selon les particularités du projet, ces couvertures peuvent être

  • en tuiles,
  • en métal,
  • constituées d’un revêtement d’étanchéité pour les toitures plates.

Pour le projet du siège de Kiloutou, les couvertures sont réalisées en étanchéité bitumineuse à partir de rouleaux de bitume acheminés directement sur le chantier. Avant de commencer les ouvrages de couverture, le chef de chantier fait installer des garde-corps afin de sécuriser le pourtour des façades, ainsi qu’un échafaudage pour faciliter l’accès à la toiture.

En fonction du projet, il utilisera un treuil de terrasse, un lève-tuiles ou un monte-matériaux pour monter les charges sur le toit.

Lève-tuiles

Travail du couvreur

Le couvreur met ensuite en œuvre les rouleaux d’étanchéité et effectue les soudures à l’aide d’un lance-brûleur propane, appelé plus communément chalumeau. Une fois que les surfaces sont rendues étanches, le couvreur protège les têtes de murs périphériques avec des couvertines en métal. Il termine en plaçant les tuyaux de descente pour la collecte des eaux de pluie à l’aide d’une nacelle articulée.

La construction, bâtiment ou maison, est maintenant hors d’eau !

La mise en œuvre des menuiseries et des façades

Les menuisiers posent ensuite les menuiseries extérieures afin de mettre la construction hors d’air. Ils placent les éléments vitrés (les baies vitrées, les fenêtres) et les portes directement sur les parois du gros œuvre, en s’assurant qu’elles offrent une étanchéité à l’air et à l’eau.

La menuiserie étant terminée, les façades doivent être rendues étanches avec des revêtements imperméables. L’imperméabilisation des façades peut être réalisée avec des enduits décoratifs ou des bardages en bois, en métal ou en matériaux composites.

Réalisation d’enduits projetés

Dans le cas de la réalisation des enduits projetés, le chef de chantier commence par installer un échafaudage de façade. Les enduiseurs appliquent ensuite l’enduit à l’aide d’une machine à projeter du mortier : elle permet de couvrir de grandes surfaces rapidement.

Pose du bardage

Pour le bardage, on fait livrer des planches de bois qui sont déchargées à l’aide d’un chariot de chantier puis placées à proximité des façades à traiter. On déploie ensuite des nacelles de type plateformes élévatrices. Elles nécessitent des équipements de sécurité comme un harnais et un casque à jugulaire et demandent une connaissance parfaite du terrain, des hauteurs et du travail à réaliser.

Pose de bardage

Les travaux de bardage sont organisés en plusieurs étapes :

  • on commence par fixer une structure primaire en bois sur les façades du gros œuvre,
  • on pose ensuite un isolant thermique extérieur communément appelé ITE, ainsi qu’un pare-pluie indispensable dans le cadre d’un bardage en bois,
  • les bardeurs préparent la pose du revêtement définitif en effectuant les découpes à l’aide d’équipements électroportatifs,
  • le bardage en bois final est enfin fixé ou agrafé directement sur la structure primaire à l’aide de visseuses ou de cloueurs.

Clos couvert hors d’eau hors d’air : quels équipements ?

Pour l’étape de clos couvert, vous aurez besoin d’un certain nombre de matériels. Les experts Kiloutou mettent à votre disposition :

  • des tours d’échafaudage,
  • des chalumeaux,
  • des nacelles,
  • des échafaudages de façade,
  • des machines à projeter,
  • des chariots de chantier,
  • des plateformes élévatrices,
  • des treuils de terrasse,
  • des camions-bennes,
  • des scies pendulaires,
  • des scies circulaires,
  • des visseuses,
  • des pistolets de scellement,
  • des monte-matériaux.

Le bâtiment est désormais hors d’eau et hors d’air. Après le clos couvert, découvrez la prochaine étape d’un chantier dans notre article dédié aux aménagements intérieurs.