Menu
location-icon
Votre chantier
agence
Nos agences
closeMobileSearchButton
Que recherchez-vous ?

Rénovation d'un parquet ancien : comment procéder ?

Rénovation d'un parquet ancien : comment procéder ?
Tous les 10 ans, en fonction de la pièce et de son usage, il convient généralement de rénover un parquet en bois.

Tous les 10 ans, en fonction de la pièce et de son usage, il convient généralement de rénover un parquet en bois.
Selon le type de parquet, sa finition et son degré d’usure, les étapes de la rénovation ne seront pas exactement les mêmes. Découvrez comment procéder pour rénover un parquet en bois.

Comment redonner vie à un vieux parquet en bois ?

La rénovation d’un parquet dépendra essentiellement de son état, du type de parquet (massif, contrecollé, stratifié) et du type de finition (parquet huilé, ciré ou vitrifié).

Rénover un parquet massif ancien ou un parquet flottant ?

Un parquet massif en bois peut être rénové facilement, car sa couche d’usure, destinée à être poncée lors de la rénovation du sol, est le plus souvent comprise entre 6 et 9 millimètres. Cela lui procure une excellente durée de vie.

Un parquet flottant ou parquet contrecollé est également entièrement en bois. Sa couche d’usure est assez fine (2 à 6 millimètres). En général, vous ne pourrez donc le poncer que 5 fois au maximum.

Pour l’un et l’autre, il vous faudra vérifier que la couche d’usure est suffisante pour permettre son ponçage, et donc sa rénovation.

Comment bien rénover un parquet ciré ou huilé ?

Votre parquet peut également être initialement ciré ou huilé. Dans ce cas, cela nécessitera certainement un passage de ponceuse supplémentaire. Si le parquet est ciré, vous pouvez appliquer un décireur avant le ponçage.

Peut-on rénover un parquet stratifié ?

Seuls les parquets en bois massif ou contrecollé peuvent être rénovés. Les parquets stratifiés sont en effet une imitation de bois composé de différents matériaux. Vous ne pouvez donc pas le poncer. Pour raviver ce type de sols, il existe des rénovateurs adaptés.

Comment remettre à neuf un parquet ?

L’avantage d’un revêtement de sol comme le parquet est qu’il peut se rénover assez facilement et ainsi durer plusieurs dizaines d’années. Nettoyage, ponçage, application du vitrificateur ou d’une huile sont les étapes principales de la rénovation. Cette dernière passe également par quelques réparations si le parquet est abîmé : il peut s’agir du remplacement de lames ou de la réparation des trous.

Le ponçage du parquet

Le ponçage d’un parquet ancien est l’étape préalable indispensable pour toute rénovation. En effet, avant toute réparation ou avant de le vitrifier, le parquet doit être impérativement brut. Un ponçage au papier de verre risque de s’avérer laborieux, surtout si la surface est importante : préférez donc l’utilisation d’une ponceuse à parquet en location. Pensez à nettoyer préalablement le parquet avant d’entamer le ponçage et à poncer dans le sens du bois. Commencez par tester un abrasif moyen (grain 80 par exemple) pour finir par l’abrasif le plus fin (120) pour la finition.

Quelle ponceuse choisir ?

  • La ponceuse à parquet à bande avec aspirateur 220V est une machine professionnelle qui vous permettra d’enlever les vieilles couches de vitrificateur, de vernis ou de peinture, mais également de rattraper les inégalités. D’une puissance de 1300 W, le moteur de cette ponceuse ergonomique fait tourner un rouleau à 2500 tours/minute.

ponceuse à parquet à bande

  • La ponceuse à parquet grande surface 230V est dédiée aux surfaces de plus de 50 m 2. Idéale pour les parquets anciens à lattes larges, elle est puissante et permet une excellente aspiration de la poussière.

ponceuse à parquet grande surface

  • La ponceuse à parquet bordureuse est à utiliser en complément afin de poncer au ras des murs, le long des plinthes. Légère et maniable, la puissance électrique de cette bordureuse est de 1250 W.

ponceuse à parquet bordureuseprix d’une ponceuse à parquet en location est souvent raisonnable : environ 50 à 120 € selon le modèle, pour une mise à disposition de 24 h. Chez Kiloutou, un forfait week-end vous permettra de disposer du matériel du vendredi au lundi.

Pensez à toujours vous munir d’Équipements de Protection Individuelle (E.P.I.) : gants de manutention, lunettes de protection, casque antibruit, masque anti-poussière.

Comment rajeunir un parquet sans poncer ?

Certains vitrificateurs spécifiques permettent, à l’instar de certaines peintures, de rénover son ancien parquet sans poncer. Il s’applique sur tous types de parquets. C’est une solution à privilégier lorsque le bois commence à se ternir ou que des marques d’usure apparaissent, mais pas lorsque le parquet est usé en profondeur.

Parquet abîmé : comment faire ?

Si votre parquet possède des trous ou des fissures, il vous faudra utiliser de la pâte à bois pour les reboucher avant de poncer afin d’éliminer le surplus et de poursuivre la rénovation.

Si le parquet est trop abîmé, il faudra alors envisager de changer certaines lames. Faites alors attention à acheter une lame de la même essence de bois, de la même taille et si possible de la même teinte.

Vitrification

L’application d’un vitrificateur après le ponçage du parquet est la finition la plus courante. Pour cela, utilisez un vitrificateur prêt à l’emploi et appliquez-le tel une peinture au sol, à l’aide d’un rouleau ou d’un pinceau.

vitrifier parquet

Huilage

Pour protéger et nourrir votre parquet naturellement, vous pouvez appliquer une huile pour parquet. L’huile imprègne le bois en quelques minutes et il faut ensuite essuyer le surplus au chiffon microfibre avant de laisser sécher. Vous pouvez ensuite appliquer de l’huile d’entretien tous les 6 mois environ.